Vos questions / Nos réponses

(Mini) Glossaire de la psychanalyse

  • Abréaction : Décharge émotionnelle par laquelle un sujet se libère de l’affect attaché au souvenir d’un événement traumatique lui permettant ainsi de ne pas devenir ou rester pathogène.
  • Attention flottante : C'est la règle technique selon laquelle le psychanalyste doit prêter la même attention à tout ce que dit l'analysant, sans attacher d'importance particulière à un détail plutôt qu'un autre.
    Flottante, ici, ne suggère ni fuite, ni indifférence, ni somnolence, ni indécision, ni hésitation ... Pas plus qu'également ne se réfère à une maîtrise de l'humeur. L'égalité évoquée indique à la fois un phénomène d'équilibre entre psychanalysant et psychanalyste, et la nécessité pour ce dernier de mettre de côté ses préoccupations quotidiennes, de laisser en suspens ce qui motive son activité, d'oublier ses préjugés moraux ordinaires, ses présupposés théories et autres opinions, pour se rendre (également) disponible.
  • Association libre : Expression utilisée en psychanalyse pour désigner l'objet de la règle fondamentale, laquelle consiste pour le patient à exprimer toutes les pensées (idées, images, Einfall, dit Freud, « ce qui tombe » dans l'esprit) sans discrimination aucune et de manière spontanée.
  • Transfert : Désigne, en psychanalyse, le processus par lequel les désirs inconscients s’actualisent sur certains objets dans le cadre d’un certain type de relation établi entre eux et éminemment dans le cadre de la relation anaclytique. Il s’agit là d’une répétition de prototypes infantiles vécue avec un sentiment d’actualité marqué. C’est le plus souvent le transfert dans la cure que les psychanalystes nomment transfert, sans autre qualificatif. Le transfert est classiquement reconnu comme le terrain où se joue la problématique d’une cure psychanalytique, son installation, ses modalités, son interprétation et sa résolution caractérisant celle-ci.
Retour à l’index

En psychanalyse, que se passe-t’il si je ne souhaite pas m’allonger ?

La méthode classique de Freud consiste à faire reposer l’individu à son aise, sur un divan, et à s’asseoir derrière lui. Cette mise en situation ne convient parfois pas à certaines personnes qui ne souhaitent pas rester étendues. Alors, la séance est individualisée et des options sont possibles : en cabinet le face-à-face ou bien en marchant en plein air comme les « promenades psy » .

Retour à l’index

En psychanalyse, quand peut-on dire qu’une analyse est terminée ?

La réponse la plus simple est quand les symptômes ont disparu. Lorsque le meilleur équilibre psychologique est atteint.

Retour à l’index

Comment devient-on psychanalyste ?

Pour mener une cure psychanalytique et guider un analysant (c’est-à-dire le patient engagé en analyse), l’analyste est passé par plusieurs étapes :

  1. La cure psychanalytique personnelle
    Effectivement, pour guider l’autre, il faut déjà avoir réalisé le chemin c’est-à-dire un profond travail sur soi-même. Un candidat au métier de psychanalyste doit donc commencer son odyssée sur le divan.
  1. L’analyse didactique
    Dès que l’apprenti analyste est suffisamment avancé dans sa propre psychanalyse, il peut débuter l’analyse didactique lui permettant d’apprendre le métier de psychanalyste.
  1. La théorie et la pratique clinique
    Les aspects théoriques et cliniques sont vastes en psychanalyse. L’enseignement oblige notamment une lecture de l’œuvre complète de Freud et celles d’autres experts (C. Jung, J. Lacan, J. Laplanche, M. Klein, D. Winnicott, W. Bion, J. Bergeret, A. Green, etc.).
  1. La supervision
    Le psychanalyste est en formation permanente pendant toute la durée de son activité professionnelle. Il participe donc à des séminaires, des colloques, des réunions scientifiques, des groupes de travail et doit être accompagné par un pair dans le cadre d’une supervision de pratique (pouvant s’apparenter à une analyse de l’analyste). Le rythme de ces rencontres est régulier.
Retour à l’index

En psychanalyse, quand je paie la séance, qu’est-ce que ça dit ? ?

Le paiement des séances est constitutif du cadre et soutient le processus de transfert. En psychanalyse, le paiement de la consultation se fait au début de la séance. C’est seulement après que le travail analytique s’effectue, soit en face-à-face, soit au divan. Le paiement est un moteur essentiel dans le processus psychanalytique. Freud disait : « Il ne peut y avoir d’analyse gratuite ».
L’argument qui justifie l’effort financier demandé à l’analysant est le suivant : le patient en analyse travaille mieux s’il veut vraiment guérir. Ce “vouloir vraiment” est stimulé par l’effort financier. Cet argument repose sur le constat généralement admis selon lequel ce qui est gratuit ne vaut rien.
Au travers du paiement, c’est la cure analytique qui est valorisée : se donner à soi-même cet espace thérapeutique où l’analysant s’accorde une valeur toute particulière.

Retour à l’index

Qu’est ce que l’art-thérapie ?

Rechercher son équilibre intérieur est une aspiration naturelle et saine. C’est une conquête individuelle. L’art-thérapie consiste à utiliser le processus créatif à des fins thérapeutiques. Au travers de médias – dessin, peinture, collage, sculpture, etc. – le sujet prend contact avec sa vie intérieure. En art-thérapie le sujet AGIT.

Retour à l’index

Est-ce confidentiel et discret ?

Notre éthique professionnelle est particulièrement rigoureuse. Nous offrons à nos clients des services confidentiels, professionnels, et de qualité. Vos données personnelles ne sont jamais ni transmises, ni vendues ou louées à des tiers.

Retour à l’index

Comment se passe la première séance ?

Cette première séance permet de nous rencontrer, de faire connaissance afin de nous exposer votre demande. Nous prendrons alors le temps avec vous de discuter de vos difficultés et de vos attentes avant de débuter éventuellement un travail ensemble. Nous mesurons combien la décision de consulter un thérapeute est un acte fort et peut sembler difficile. Cela nécessite toujours un engagement important, que vous soyez à la recherche d’une thérapie à long terme ou d’un soutien à court terme. Notre rôle est de vous accompagner à travers ce processus, et de vous aider à trouver votre voie.

Retour à l’index